Location meublée : attention à la fiscalité !

Publié le : 21 octobre 20225 mins de lecture

La location meublée représente un investissement intéressant, notamment en termes de rentabilité. Cependant, il faut être vigilant sur les aspects fiscaux, car ils peuvent vite devenir complexes. Sachez que la fiscalité de la location meublée est différente de celle de la location nue. En effet, les revenus générés par la location meublée sont imposables dans la catégorie des revenus fonciers, tandis que les revenus de la location nue sont imposables dans la catégorie des revenus locatifs. Voici quelques conseils à suivre.

La location meublée est soumise à des règles fiscales particulières

Le dispositif de LMNP est un investissement immobilier qui permet de bénéficier du statut de loueur en meublé non professionnel. Lorsque vous louez un bien meublé, vous devez être conscient des implications fiscales. En effet, vous serez imposable sur les loyers que vous percevez, mais vous aurez également des avantages fiscaux en ce qui concerne les dépenses que vous aurez engagées pour aménager le logement. La location meublée est un investissement intéressant, mais il faut faire attention à la fiscalité. En effet, les règles fiscales sont différentes pour les locations meublées et il est important de les connaître avant de se lancer. N’hésitez pas à faire dès maintenant une simulation LMNP pour calculer l’imposition sur vos revenus locatifs meublés et faire appel à un professionnel pour plus de détails sur le dispositif LMNP.

Le type d’appartement à louer

Il est important de bien connaître la fiscalité lorsque vous louez un bien meublé. En effet, il y a plusieurs taxes qui peuvent s’appliquer et il est important de les connaître pour ne pas avoir de mauvaises surprises. Vous devrez choisir entre différents types de biens immobilier : soit les appartements classiques loués en tant que meublé comme des studios pour les étudiants, soit des appartements en résidence services. Dans les résidences de service on distingue cinq types :

  • la résidence étudiante
  • la résidence sénior
  • la résidence de tourisme (mer et montagne)
  • la résidence affaires.

Le bien mis à disposition pour la location peut être pour un usage saisonnier avec les résidences de tourisme, temporaire ou permanent à usage d’habitation pour les résidences sénior, d’affaires ou étudiantes. Il est donc possible d’acquérir un bien neuf ou ancien acquis dans le cadre d’une vente LMNP Occasion. Vous profitez de loyers réguliers et toutes les démarches sont gérées par un gestionnaire en ce qui concerne une résidence. Pour un appartement classique, le propriétaire doit assurer la gestion des charges, des loyers etc.

Les avantages du dispositif LMNP

Le dispositif Location en meublée non professionnel en France est avantageux pour les propriétaires qui souhaitent mettre leur bien en location. Ce dispositif permet aux propriétaires de bénéficier d’une réduction d’impôt sur le revenu égale à 50 % du montant des dépenses engagées pour la mise en location du bien. De plus, ce dispositif permet aux propriétaires de bénéficier d’une exonération de la taxe foncière sur le montant des revenus locatifs perçus. Il est également important de savoir que, si vous louez un bien meublé, vous devez déclarer vos revenus locatifs au fisc. Vous pouvez choisir de déclarer vos revenus locatifs au réel ou au forfait. Si vous choisissez de déclarer vos revenus locatifs au réel, vous devrez déclarer tous les revenus que vous avez perçus et payer des taxes sur ces revenus. Si vous choisissez de déclarer vos revenus locatifs au forfait, vous devrez déclarer un montant forfaitaire de revenus et payer des taxes sur ce montant. Pour éviter toute mauvaise surprise, il est donc important de bien connaître la fiscalité lorsque vous louez un bien meublé. Il est important de bien se renseigner sur la fiscalité avant de se lancer dans la location meublée, car il y a des avantages et des inconvénients à prendre en compte. Les avantages sont notamment la possibilité de déduire certaines charges et la possibilité de bénéficier d’une exonération de TVA. Les inconvénients sont quant à eux le fait que vous soyez imposable sur vos revenus locatifs et que vous ayez des contraintes administratives à respecter.